Maison

Une personne bienveillante trouve un chaton sans défense allongé dans une flaque d’eau sale, incapable de bouger

Parfois, une simple course peut se transformer de manière inattendue en mission de sauvetage, comme ce fut le cas pour ce coureur surpris.

Alors qu’ils effectuaient leur course quotidienne habituelle sur une route déserte, ils remarquèrent quelque chose d’inhabituel. Comme la journée était nuageuse et grise, il y avait des flaques d’eau partout, mais une flaque d’eau semblait plutôt suspecte…

En regardant la flaque d’eau au bout de la route, le coureur a remarqué une petite créature qui s’y tortillait. Au premier coup d’œil, il était impossible de reconnaître de quoi il s’agissait tant il était petit.

Le coureur continua son chemin, s’approchant lentement de la créature non identifiée. La peur initiale s’est transformée en choc lorsqu’ils ont réalisé qu’un petit chaton gisait dans la flaque d’eau, incapable de bouger ou d’ouvrir les yeux.

Cette partie de la route était calme et vide et le pauvre chaton aurait pu rester là longtemps sans que personne ne s’en rende compte. La mère chatte était introuvable, ce qui donnait l’impression que le chaton avait été abandonné.

Peut-être était-il trop faible pour suivre sa mère ?

Ses minuscules miaulements à peine audibles étaient comme un dernier appel à l’aide. Le chaton gisait là, impuissant, abandonné à une foi cruelle, mais toujours accroché à l’espoir d’un miracle.

Profondément bouleversé par cette scène attristante, le coureur a décidé d’agir rapidement. Ils ont doucement ramassé le chaton, déterminés à le sauver.

Une fois arrivé à la maison, le chaton a reçu une aide immédiate. Le coureur lui a d’abord donné un bon bain pour enlever la saleté qui recouvrait tout son corps, puis ils ont blotti le chaton dans une couverture douce et chaude.

Cependant, le chaton semblait faible et sans vie, toujours incapable d’ouvrir les yeux ou d’émettre le moindre son. Le pauvre animal était maigre et épuisé, on ne pouvait pas dire s’il s’en sortirait.

Un biberon de lait suffisait à peine à satisfaire le besoin de nourriture du chaton, il était visiblement privé de nourriture. Après avoir dévoré le lait, le pitoyable chaton s’est endormi. Pour la première fois depuis on ne sait combien de temps, il y avait un sentiment de sécurité…

C’est encore un autre exemple réconfortant de gentillesse dont nous devrions tous tirer des leçons. Il y a toujours des êtres autour de nous qui ont besoin d’aide ; par exemple, un chat errant affamé devant votre porte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *